L’ AIDE AAH DE LA CAF

L’AAH

Cette aide accordée après decision de la MDPH aux personnes en situation de handicap, est délivrée par la CAF sous conditions de ressources d’une personne seule ou d’un couple pour les personnes mariés, en concubinage déclaré. Elle est versée jusqu’à l’âge de 65 ans.

Pour Oméga Handicap :

L’AAH n’a pas vocation à être supérieure au smic par principe d’égalité avec les travailleurs. Elle pourrait être égale au smic, si et seulement si aucune aide complémentaire n’est versée à la personne handicapée. Le montant pourrait être réduit des aides perçues afin que le cumul ne soit pas supérieur au smic.

A contrario, Primo, le plafond d’octroi est insuffisant ! Il devrait être pour une personne seule d’une fois le smic brut et pour les couples mariés ou en concubinage déclaré, de deux fois le smic brut. Secondo, certaines personnes ont été lourdement handicapées depuis leur jeune âge et compte tenu de la gravité de leur handicap, n’ont jamais pu se procurer un emploi ou ont été reconnues inapte à tout emploi. Ces personnes handicapées ne percevront donc aucune pension de retraite. Il est donc souhaitable que ces personnes perçoivent cette allocation jusqu’à la fin de leur vie. (Principe d’égalité et de solidarité). Cependant une allocation a vocation à être délivrée au cours de la durée légale du travail . Le versement de l’AAH ou un revenu, quel que soit son nom, se substiturait à l’Aspa fort impopulaire par son remboursement sur la succession du défunt ou de la défunte à partir de 39000 euros.

Pour Omega Handicap :

Il est souhaitable que cette allocation se substitue à un revenu de solidarité versé aux personnes handicapées reconnues inapte au travail ou n’ayant pu se procurer un emploi du fait de leur(s) handicap(s). Ce revenu devra être versé jusqu’à la fin de vie de la personne handicapée.

Une autre solution consiste à relever le plafond d’octroi à un revenu égal à un smic brut pour la personne seule et à deux fois le smic brut pour une personne handicapée vivant en couple. Une dernière solution consisterait à ne prendre en compte que les ressources de la personne handicapée quelque soit son mode de vie, seule ou en couple, le plafond d’attribution doit être égal à un smic brut. (Il est à noter, que certains couples divorcent afin que la personne handicapée puisse percevoir l’AAH) L’APSA Attention à ne pas confondre avec l’APA qui est totalement différente. L’APSA est versée sous condition de ressources, elle peut compléter une pension de retraite insuffisante. Les sommes versées sont récupérable sur la succession du défunt ou de la défunte à partir de 39000 Euros. Les ressources des personnes handicapées et leur retraite.

La proposition politique:

Valides et invalides tous égaux, supprimons les inégalités telles que les conditions d’attribution de l’AAH et de l’ASPA voire leur suppression au profit d’un revenu égal au SMIC (autres aides comprises)

Le problème : L’AAH est une allocation et comme toute allocation, elle est versée sous condition de ressources jusqu’à l’âge de 65 ans. Elle complète le salaire de travailleurs handicapés à temps partiel, Les ressources prises en compte pour un couple marié, sont l’ensemble des revenus du ménage. Ce qui bien souvent ne permet pas à la personne handicapée de percevoir l’AAH, le plafond d’attribution étant trop bas! De nombreux couples n’hésitent pas à divorcer pour que le conjoint handicapé puisse percevoir l’AAH à taux plein ! Ce qui est complètement impensable !

Dans un couple de travailleurs, si l’un des deux se retrouve au chômage, va t-on calculer les indemnités de chômage en fonction des ressources du ménage;? Pourtant il n’y a pas si longtemps, on ne parlait pas d’indemnités, mais d’allocations chômage !

Les personnes handicapées inaptes à l’emploi, ceux qui n’ont jamais pu travailler du fait que leur(s) handicap(s) les empêche(nt) de veiller à l’intégrité de leur personne, ceux qui n’ont pu verser que quelques trimestres et n’ont pu percevoir l’AAH du fait que leurs ressources étaient supérieure au plafond ceux là à l’âge de 65 ans, n’ont que pour revenu, le montant de l’APSA qui est attribué comme toute allocation, sous conditions de ressources.

Pour Omega Handicap :

Par principe d’égalité et de solidarité,  l’AAH et autres allocations telles que l’ASPA ne doivent plus être calculer à partir du plafond de ressources d’un ménage, mais à partir des seules ressources de la personne handicapée. Suppression du remboursement de l’Aspa sur la succession du défunt ou de la défunte. (Il est à noter, que certains couples divorcent afin que la personne handicapée puisse percevoir l’AAH).

Le montant de l’AAH ne doit pas être inférieur à un SMIC (autres aides incluses). Aucune personne handicapée ou non ne doit rester sans ressource à l’âge de la retraite ni être une charge pour son conjoint. Pour cela il est nécessaire qu’elle perçoive un revenu de solidarité ou AAH égal au SMIC(autres aides déduites) jusqu’à la fin de sa vie. Ainsi on pourrait supprimer l’ASPA qui est très impopulaire à cause de sa restitution sur la part de succession, simplifier les procédures et limiter le seuil de pauvreté. https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N12230

http://omegahandicap.fr/le-conseil-general/mdph

http://omegahandicap.fr/accueil