ASSOCIATION REPRESENTATIVE ET REPRESENTATIVITE

ASSOCIATION DE PERSONNES HANDICAPEES REPRESENTATIVE  

REPRESENTATIVITE D’UNE ASSOCIATION DE PERSONNES HANDICAPEES

DISTINCTION ENTRE ASSOCIATIONS DE PERSONNES HANDICAPEES ET AUTRES ASSOCIATIONS DE LA SOCIETE CIVILE :

Il convient de distinguer les associations de personnes handicapées des associations « POUR » les personnes handicapées qui offrent des services aux personnes handicapées (associations gestionnaires, d’aide à domiciles etc…) ou mènent des activités de plaidoyer en leur nom, ce qui dans la pratique, peut donner lieu à un conflit d’intérêts dans lequel ces associations font passer leurs propre objectifs avant les droits des personnes handicapées.

Il va de soi, que les administrations publiques ou privées doivent donner la priorité aux vues des associations de personnes handicapées lorsqu’ils examinent les questions relatives aux personnes handicapées.

QUI PEUT SE PREVALOIR DE LA QUALITE D’ASSOCIATION DE PERSONNES HANDICAPEES ?

– Toutes les associations qui représentent des personnes handicapées et qui sont menées, dirigées, et régies par des personnes handicapées. Leurs membres sont en majorité des personnes

Nous devons bien faire la distinction entre une association et un syndicat en terme de représentativité.

Une association n’est pas un syndicat et n’a pas les mêmes prérogatives !

EXPLICATION DE LA REPRENSENTATIVITE :

Lorsque des syndicats ont le même objet inscrit dans leur statuts la représentativité de chaque syndicats est mesurée par le nombre d’adhérents.

Il en est de même pour les associations. ATTENTION ! Nous parlons du même objet inscrit dans les statuts !

A titre d’exemple :

Les associations défendant le même handicap uniquement et dont l’objet ne diffère de l’autre..

A NOTER :

– Si l’objet diffère bien que se soit le même handicap, on ne pourra pas mesurer la représentativité par le nombre d’adhérents mais par le caractère de l’objet qu’elle défend

La représentativité d’une association dont l’objet inscrit dans le statuts est différent des autres associations, ne se mesure que par le caractère de l’objet qu’elle défend.

ASSOCIATION « REPRENSENTATIVE » :

Comment une association représentant des personnes handicapées est représentative ?

  • En fonction du type de l’association spécifié par l’objet dans les statuts
  • Les associations faîtières :
  • Ce sont des coalitions d’associations. Elles sont ouvertes, démocratiques et pleinement représentatives de la grande diversité des personnes handicapées. Elles défendent l’intérêt mutuel et non les personnes handicapées à titre individuel. La place de ces associations se trouve dans les commissions défendant les droits des personnes handicapées et les commissions consultatives. On les retrouve du niveau local au niveau international.

    Elles sont obligatoirement menées, dirigées, et régies par des personnes handicapées. Leurs membres sont en majorité des personnes handicapées.

    Elles sont reconnues par le CRDP en qualité d’association de personnes handicapées telle que définie par les paragraphes 3 des articles 4 et 33 de la CIDPH

  • Les associations inter-handicaps :

    Elles sont composées de personnes représentant la totalité ou une partie de la grande diversité des déficiences. On les retrouve le plus souvent au niveau local ou national, rarement au niveau international.

  • Les associations d’autoreprésentation :

    Elles représentent les personnes handicapées dans différents réseaux et sur différentes plateformes. Elle sont souvent peu structurées et locales.

  • Les associations de parents d’enfants ou adultes handicapées (hors associations gestionnaires) :

    Leur rôle est essentiel pour faciliter, promouvoir et garantir les intérêts de leurs proches présentant une déficience intellectuelle ou une démence ou ayant des enfants handicapées et pour soutenir leur participation active, lorsque ces groupes de personnes handicapées veulent être soutenus par leur famille en tant que réseaux ou associations unies.

  • Les associations de femmes et de filles handicapées :

    Leur rôle est indispensable pour assurer la participation des femmes et des filles handicapées aux consultations portant sur des questions précises qui touchent exclusivement ou de manière disproportionnée les femmes et les filles handicapées, ainsi que sur les questions relatives en général, telles que les politiques d’égalité des sexes.

  • Les associations et initiatives d’enfants et de jeunes handicapées :

    Elles sont fondamentales pour la participation des enfants dans la vie publique et communautaire, pour le respect de leur droit d’être entendus et de leur liberté d’expression et d’associations .

(réalisé à partir d’extrait de l’observation générale n°7 du CRDP)

Convention relative aux droits des personnes handicapées Distr. générale 9 novembre 2018 Français

https://www.dedici.org/

http://www.solhand-maladiesrares.org/asso_menbre/association-coeur-couleur.html

https://cle-autistes.fr/

http://association.mobilitereduite.org/

https://twitter.com/surdiconsul